Auparavant, les brasseurs utilisaient des aromates à la place du houblon et le breuvage s’appelait alors cervoise